U.S.P. COMMENTRYENNE BOULES LYONNAISES

U.S.P. COMMENTRYENNE     BOULES LYONNAISES

Mondial féminin 2009 à Bevagna

Mondial feminin 2009

 

Bevagna -  Italie

 

 

 

C'est à Bevagna (du 29 Mars au 04 Avril 2009), commune Italienne de 5013 habitants de la province de Pérouse que se disputait le Mondial Féminin.

 

Quatre titres à décerner cette année au lieu de six, le simple et le combiné disparaissant du programme.

 

Le sport boules féminin est en plein essor, 25 nations étaient présentes en Italie.

 

A l'issue du stage National de Monistrole sur Loire (Haute Loire), le Comité de Sélection a retenu quatre athlètes pour défendre les Couleurs Françaises.

 

       DOUBLE : Corinne Maugiron - Floriane Roux

 

       TIR DE PRECISION : Sonia Bruniaux

 

       TIR PROGRESSIF : Laurence Essertel

 

       TIR EN RELAIS : Laurence Essertel - Corinne Maugiron

 

 

      

La sélection Française : Corinne Maugiron, Sonia Bruniaux (debout)

                                    Laurence Essertel, Floriane Roux

 

 

En 2006 à Wen Zhou (chine), les organisateurs avaient mis la barre très haute pour ce Mondial. 500 000 Euros de budget, un boulodrome couvert magnifique et une cérémonie d'ouverture exceptionnelle. Les chinoises au passage raflaient trois médailles d'or et une d'argent, dans une discipline pourtant récente dans leur pays. La France avait récolté 5 médailles d'argent.

 

Le palmarès 2006 :  

 

 DOUBLE : Wang Mei - Guo Xiao Min - CHINE.

 

 SIMPLE : Cen Wei Fei - CHINE.

 

 COMBINE : Mandola Paola - ITALIE

 

 TIR PROGRESSIF : Passin Ilenia - ITALIE.

 

 TIR RAPIDE EN DOUBLE : Wang - Guo - CHINE.

 

 TIR DE PRECISION : Sodec Tadeja - SLOVENIE.

 

 

Les championnes Chinoises sont venues en France, du 22 au 26 Mars 2009, à Montmorency, pour préparer ce Mondial.

 

                                     

La délégation Chinoise

 

 

 

Après une cérémonie d'ouverture dans la cité historique de Bevagna, le Championnat du Monde débutait par le double.

 

      

La cérémonie d'ouverture

 

 

 

DOUBLE

 

 

Après des parties de poules sans soucis, la France rencontrait le Chili en quart de finale.

 

Les Françaises s'imposaient sur le score de 13 à 6.

 

Surprise, avec l'élimination de l'Italie par la Slovénie sur la marque sans appel de 13 à 0.

 

L'Espagne et la Chine complétant le tableau.

 

 

DEMI FINALE

 

 

Corinne et Floriane écartaient le double Slovène 13 à 9.

La Chine s'imposait 13 à 1 face à une valeureuse équipe Espagnole qui ne pouvait que constater la supériorité des joueuses asiatiques.

 

 

FINALE

 

 

Les Chinoises (Guo - Zhang) se sont montrées plus fortes, aussi bien à l'appoint, qu'au tir.

 

 Alors que la France mène 6 à 5, Corinne pointe bien sa première boule, la pointeuse adverse reprend de sa deuxième, deux trous de Floriane, les Françaises ne serrent pas le jeu. Une frappe sur la boule de Corinne et les Chinoises additionnent, portant le score à 6 à 9.

 

 Sixième mène, encore une belle boule Chinoise, Floriane frappe de sa deuxième, une reprise Chinoise  à 30 cm derrière le but, Corinne vient à 40 devant. Deux boules à trois, Floriane tir et manque, Corinne ne rentre pas. La tireuse Chinoise frappe la boule devant et rentre deux fois, 6 à 12.

 

Une belle approche chinoise, une reprise à la troisième, une frappe adverse, Corinne reste court, s'élance au but et le manque. Les joueuses chinoises se prennent la main (belle image) en attendant la dernière boule Française qui reste courte, la Chine s'empare du titre Mondial

 

 

Etonnantes ces Chinoises, la pointeuse joue à contre pied et lance sa boule sous main. La tireuse prend quatre pas d'élan, son geste est d'une grande amplitude. Elles sont constamment en mouvement, des assouplissements, des étirements et beaucoup d'application dans le geste. Les meilleures ont gagné, la France n'a pas produit un jeu de qualité lors de cette finale. Les Chinoises bondissantes effectuaient un tour d'honneur bien mérité.

 

Le staff de l'équipe de France avait bien du mal à consoler Corinne et Floriane, cette dernière en larme et certainement déçue par sa prestation.

 

Connaissant la valeur du double Français, on peut penser que la prochaine rencontre entre ces deux grandes nations du sport boules sera explosive. 

 

 

Evolution du score : 0-2 / 3-2 / 3-5 / 6-5 / 6-9 / 6-12 / 6-13.

 

 

 

 

 

Le podium du double

 

 

La France, médaille d'argent

 

 

 

TIR DE PRECISION

 

 

Sonia Bruniaux obtenait le meilleur score des éliminatoires avec 20 points.

 

En quart de finale, Sonia (11 pts), se qualifiait, en compagnie de L'Italie (11 pts), de la Chine (9 pts) et du Pérou (14 pts).

 

A signaler la difficulté du terrain, les boules rebondissent à trente centimètres devant la cible.

 

Finale à quatre, à la cinquième cible la France, la Chine et l'Italie sont à 6 pts, le Pérou ferme la marche (0 pt).

 

La sixième et septième cible donne l'avantage à la Chinoise, la Française passe devant l'Italienne.

 

Au bout de la dixième cible Yang Yin (Chine) s'impose avec un score de 20 pts.

 

Sonia prend la médaille d'argent (13 pts).

 

Mandola Paola l'Italienne (9 pts) et la Péruvienne (0 pt) obtenant toutes les deux la médaille de bronze.

 

 

La chinoise laissait éclater sa joie sur le podium, imitée par la Péruvienne pour qui, la médaille de bronze est un excellent résultat.

 

En revanche beaucoup de déception pour Sonia Bruniaux et Paola Mandola, l'argent et le bronze ne suffisant pas à leur bonheur.

 

Félicitations à Sonia, qui reste la référence Française dans cette difficile épreuve.

 

Le podium du précision

 

 

TIR PROGRESSIF

 

 

 

Laurence Essertel représentait la France dans cette discipline, frappant régulièrement une quarantaine de boules depuis le début de la saison, le Comité de Sélection voyait, à juste titre, une possibilité de médaille d'or.  

 

Laurence franchit les éliminatoires avec un score de 30. Troisième performance après la Chine (36) et l'Italie (33).

 

A signaler beaucoup de boules ne "raclant" pas, dut à un revêtement "élastique".

 

En quart de finale, on prends les mêmes et on recommence, France (30), Italie (34), Chine (36),  la quatrième place étant obtenue par la Turquie (19).

 

 

DEMI FINALE

 

 

Chine : Cheng Xiping - 40

 

Italie : Pasin Iliena - 32

 

France : Essertel Laurence - 30

 

Turquie : Keklik Sevda - 28

 

 

 

Déception pour la Française, trois boules sifflées pour dépassement de ligne et une boule qui ne racle pas. Laurence se consolera avec une médaille de bronze, tout comme la Turquie.

 

 

FINALE

 

 

Nul n'est prophète en son pays

 

 

L'Italie allait l'apprendre à son dépend.

Pasin Iliena la championne en titre obtenait un score de 32 sur 45, mais cela ne suffisait pas et Chen Xiping avec 39 frappes sur 48 boules tirées s'adjugeait le titre de Championne du Monde.

 

Encore une médaille d'or amplement méritée, la Chinoise étant en tête tout au long de la compétition.

 

Chen Xiping

 

Pasin Iliena

 

 

 

TIR RAPIDE EN DOUBLE

 

 

Corinne Maugiron et Laurence Essertel prenaient la deuxième place des éliminatoires avec un score de 35 sur 53.

 

La Chine signait un 41 sur 56 en frappant un grand coup (au propre, comme au figuré) dans le boulodrome Italien.

 

En quart de finale l'Italie (39 / 53) , La France ( 41 /53), La Chine ( 43 /57) et la Tunisie ( 31 /53) se qualifiaient pour la demi-finale.

 

 

DEMI FINALE

 

 

RESULTATS :

 

CHINE : 43 / 57

FRANCE : 41 / 53

ITALIE : 38 / 54

TUNISIE : 22 / 52

 

 

 

FINALE

 

 

Encore une fois la Chine ( Cheng Xiping - Guo Xiaomin) se couvre d'or, La France aprés avoir mené une partie de la course, se faisait rattraper puis dépasser (39 sur 53) à (42 sur 53).

 

 

La joie des championnes... du talent et du charme !

 

 

Le podium : La détresse Française, les championnes du monde dans leurs maillots "arc en ciel", pendant la "marche des volontaires" (l'hymne national Chinois).

 

 

BILAN

 

 

La Chine avec 4 médailles d'or devient la grande nation du sport boules féminin.

 

La France prend la deuxième place (3 argent, 1 bronze).

 

L'Italie à domicile n'a pu faire mieux que troisième (1 argent, 2 bronze).

 

La Slovénie, l'Espagne, le Pérou, la Turquie, la Tunisie se partageant la quatrième place avec une médaille de bronze.

 

 

Suprématie de la Chine dans une discipline pourtant récente dans leur pays, les nations de la vieille Europe devront réagir pour combler leur retard.

 

Quelles sont les raisons de leurs succès ? Il est difficile d'avoir des renseignements sur la Fédération Chinoise (même si, ils ont un site), barrière de la langue et de l'écriture. Mais l'on peut penser que beaucoup de moyens sont mis en oeuvre pour arriver à de tels résultats.

 

Sélection des joueuses, entrainements, facilités professionnelles (sont-elles militaires ?) mentalité, encadrement, etc...

 

 

A noter la retransmission en direct, via internet, des différentes épreuves, si Macon pouvait s'en inspirer pour le Mondial Masculin en octobre prochain !....

 

 

Nos charmantes Francaises ont retrouvé le sourire, félicitations à toute l'équipe

 


Découvrez Ted Scotto!


30/03/2009
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres